logo forestiers

Les Forestiers incapables de freiner les Cantonniers

Forestiers d'Amos / 22 Jan 2018

Les Forestiers ont disputé un premier à La Sarre depuis 1993-1994.

Les Forestiers d’Amos ont été incapables de freiner l’élan des redoutables Cantonniers de Magog, qui sont repartis de l’Abitibi avec des victoires de 4-1 et 7-2.

Par Martin Guindon – L’Écho abitibien/Le Citoyen de l’Harricana

Les Magogois ont remporté leurs sept derniers matchs et trônent en tête du classement général avec 23 victoires pour 73 points. Mais la partie était loin d’être gagnée samedi, dans un match disputé exceptionnellement à La Sarre, où ils se sont heurtés à un mur devant le filet. Kevyn Brassard a repoussé pas moins de 50 lancers, ce qui lui a valu la 1re étoile RDS du match, en dépit de la défaite de 4-1. Le défenseur rouynorandien Isak Talbot a reçu la 3e étoile.

«Kevyn a goalé une grosse game hier. D’ailleurs, ç’a été un de nos beaux matchs de la saison. Tout ça bien qu’il nous manquait trois piliers dans l’alignement en plus d’en voir deux se faire expulser pendant la rencontre pour mise en échec par-derrière (Matthias Weistche et Jordan Rochon)», a commenté l’entraîneur Stéphane Madore, dimanche.

Les Cantonniers ont pris les devants 2-0 au premier engagement, grâce notamment à un but en désavantage numérique. L’Amossois Jordan Brière (7e) a déjoué la vigilance du gardien Rémi Poirier au milieu de la 2e période, profitant d’un avantage numérique pour inscrire le seul but des locaux et réduire l’écart à 2-1. La troupe de Félix Potvin a toutefois ajouté deux autres buts au 3e tiers.

Pointage trompeur

Dimanche, les Forestiers ont donné plus de fil à retordre à leurs visiteurs que n’en laisse paraître le pointage final de 7-2. Tirant de l’arrière 3-0 en début de 2e période, ils réduit l’écart à un seul but grâce aux deux filets d’Olivier Gervais-Daigneault (2e étoile), ses 12e et 13e de la saison. L’un d’eux a été marqué en avantage numérique. Toutefois, les Cantonniers ont répliqué avec trois buts en moins de deux minutes en fin de 2e et en début de 3e période pour mettre le match hors de portée.

«On a été flat pendant les 8-9 premières minutes du match, puis on a commencé à voir des belles choses par la suite. On s’est fait refuser un but en 2e période, on a manqué quelques opportunités mais on était encore là à 3-2. Puis, on a pris une mauvaise punition, ils en ont profité et ce fut un game breaker. On n’était pas prêts en début de 3e période, et ils ont profité pour marquer deux buts rapides», a déploré Stéphane Madore.

Thommy Monette a commencé le match devant le filet des Amossois, mais il a été retiré du match après le 3e but des Cantonnier, ayant alloué 3 buts sur seulement 11 lancers. Appelé en renfort, Brassard a repris où il avait laissé la veille, réalisant plusieurs bons arrêts et repoussant 24 lancers.

Sur la route

Les Forestiers, qui ont encaissé un 7e revers consécutif dimanche, occupent toujours le dernier rang du classement général, avec 6 victoires pour 21 points. Ils feront leur dernier voyage de la saison ce week-end, alors qu’ils affronteront les Phénix (15-15-5) du Collège Esther-Blondin samedi (17h), puis les Vikings (23-9-1) à Saint-Eustache dimanche (13h45).

«On ne lâche pas. On continue de bâtir sur le positif. J’ai vu de belles choses en fin de semaine. On a créé de belles chances, il reste maintenant à en profiter. Il y a des joueurs qui veulent être repêchés, d’autres qui veulent revenir. Il faut leur offrir des occasions de se faire valoir», affirme Stéphane Madore, qui espère voir son équipe causer des surprises en séries éliminatoires.

Un premier alignement complet?

Toujours privés des services de leur capitaine Zacharie Labrie, du défenseur Sammy Lavoie et de l’attaquant Émile Lauzon, les Forestiers pourraient présenter un alignement complet ce week-end sur la route. «Ce serait une première pour nous cette saison», a souligné l’entraîneur Stéphane Madore.

Les Forestiers ont néanmoins pu compter sur le support du défenseur Grant Kakabat, qui s’alignait avec l’équipe l’an dernier, et d’Israel Mianscum et Mickaël Hébert des Citadelles midget Espoir de Rouyn-Noranda. Hébert a joué le maximum permis de 10 parties en saison régulière.