logo_forestiers

Les Forestiers n'ont pas repris où ils avaient laissé

Par Forestiers d'Amos-vendredi 19 Jan 2018

Les Forestiers d’Amos ont raté leur retour du long congé des Fêtes, enregistrant deux défaites devant leurs partisans, dont une coûteuse contre l’équipe qu’ils pourchassent au classement.

Par Martin Guindon – L’Écho abitibien / Le Citoyen de l’Harricana

Samedi, les Forestiers ont pris les devants 1-0 sur le but du Senneterrien William Provost (12e), mais le Rousseau-Royal de Laval-Montréal a riposté avec trois buts.

«C’est un week-end décevant, surtout avec la façon dont on avait terminé avant les Fêtes» – Stéphane Madore

Jordan Brière (6e) a profité d’un avantage numérique en fin de 2e période pour réduire l’écart, sur un lancer dévié par un adversaire qui repliait au filet, mais les visiteurs ont littéralement dominé le dernier engagement, ajoutant 2 buts sur 26 lancers pour filer vers une victoire de 5-2. Thommy Monette, qui a repoussé 43 rondelles dans la défaite, a reçu la 3e étoile.

«Les gars n’étaient pas prêts à compétitionner. Ils sont sortis fort pendant cinq minutes, ont marqué le 1erbut, puis se sont assis là-dessus. Il faut jouer trois périodes si on veut gagner», a rappelé l’entraîneur Stéphane Madore, dimanche.

L’indiscipline fait mal

Dimanche, les Forestiers ont à nouveau bien commencé le match. David Marcotte (5e) a inscrit le premier but du match alors que l’équipe jouait à court d’un homme. Provost (13e) a doublé l’avance des locaux au début du deuxième tiers.

C’est ensuite que les Vikings (21-9-0) de Saint-Eustache ont démontré pourquoi ils trônent en tête de la division CCM. Les punitions des Forestiers leur ont permis de renverser la vapeur et filer avec une victoire sans équivoque de 7-3. Le 3e but des locaux appartient à Olivier Gervais-Daigneault (9e). Auteur de 47 arrêts, Kevyn Brassard a mérité la 3e étoile.

«Nous étions sur une lancée avant les Fêtes et on jouait avec une belle confiance. Tout s’est écroulé en fin de semaine. Et ce qui est le plus choquant, c’est notre indiscipline d’aujourd’hui, alors qu’on était en plein contrôle contre une très bonne équipe», a déploré Stéphane Madore.

Grosse fin de calendrier

Avec leur fiche de 6-20-6, pour un total de 21 points, les Forestiers occupent toujours le dernier rang du classement général, à 5 points du Rousseau-Royal qu’ils devanceraient s’ils les avaient battus samedi. La fin du calendrier ne s’annonce pas facile, alors qu’ils n’affronteront que des équipes de tête à commencer par l’Intrépide (17-11-1) à Gatineau ce week-end.

«C’est beaucoup d’adversité. On va devoir trouver des solutions. Tout le monde doit ramer dans la même direction. On ne peut pas se fier sur deux ou trois joueurs, on a besoin que tout le monde travaille ensemble et y croie. Tant qu’on ne jouera pas en équipe, on va avoir du mal à gagner», a insisté l’entraîneur amossois.

Finir la saison à 18 joueurs

Les Forestiers d’Amos devront terminer la saison à 18 joueurs, alors que deux attaquants ont quitté la formation durant le congé des Fêtes. Il s’agit de l’Amossois Jessy Dalibert (16 ans) et du Rouynorandien Olivier Lamothe (16 ans). Le premier avait amassé 11 points en 20 parties, alors que le second en revendiquait 6 en 26 matchs.

Déjà des absents dans l’alignement

Le long congé n’aura pas permis au capitaine Zacharie Labrie de se remettre de ses blessures. Le Lasarrois a joué 20 matchs cette saison. Le défenseur Sammy Lavoie, de Lanaudière, s’est blessé au début du match de samedi. Pour sa part, Matthias Weistche devrait faire face à une suspension d’au moins un match pour sa mise en échec par-derrière, dimanche.

Le Valdorien Émile Lauzon a raté le match de dimanche, rappelé par les Foreurs de Val-d’Or pour affronter les Olympiques de Gatineau. Ces absents ont permis à Mickaël Hébert (2 matchs), des Citadelles midget Espoir de Rouyn-Noranda, ainsi qu’à Jean-Philippe Veillette (2) et son coéquipier Mathieu Gélineau (1) du Filon M17 de Val-d’Or de jouer avec les Forestiers.