logo forestiers

L'indiscipline coule les Forestiers à Gatineau

Forestiers d'Amos / 19 Jan 2018

Le jeu de puissance de l'Intrépide frappe 11 fois en deux matchs

Les Forestiers d’Amos ont péché par l’indiscipline ce week-end et ont subi des défaites cinglantes de 5-1 et 8-2 contre l’Intrépide (20-11-1) à Gatineau.

Les Abitibiens ont choisi la mauvaise équipe pour multiplier les punitions, alors que leurs hôtes ont inscrit 11 de leurs 13 buts en avantage numérique durant ce programme double.

«Ce qu’il y a de bien dans le hockey, c’est que le lendemain est un nouveau jour. On tourne la page et on continue de chercher des solutions» – Stéphane Madore

«C’est la première fois dans ma carrière que je vois autant d’indiscipline. Il y a beaucoup de je-me-moi depuis le début de la saison dans cette équipe. Tant et aussi longtemps que le logo de l’équipe ne passera pas avant le joueur, on ne pourra pas gagner. C’est vrai pour le hockey, c’est vrai pour tous les sports d’équipe. Si tu joues seulement pour ta personne, tu vas nuire à l’équipe», a résumé l’entraîneur Stéphane Madore, lundi matin.

La réplique facile

Ce dernier a surtout fait allusion à cette manie de ses joueurs de répliquer au moindre coup de l’adversaire. «Les joueurs de l’Intrépide jouent du hockey physique. Ils sont intimidants physiquement. Mais si tu redonnes un coup après en avoir reçu un, c’est presque toujours assuré que c’est toi qui vas avoir une punition», a affirmé Madore.

Il est d’autant plus déçu que dans les deux matchs, les Forestiers ont connu une bonne première période. «Ç’allait bien. On avait un bon échec avant. On était dans le coup. Jusqu’à ce qu’on tombe dans l’émotion et qu’on ne soit plus capable de se concentrer. On a beau préparer tous les systèmes de jeu qu’on voudra, si on passe notre temps en désavantage numérique (46 minutes de punitions dimanche), on n’a jamais la chance de les appliquer, ni de prendre le momentum», a-t-il fait valoir.

Daigneault fait des étincelles

Olivier Gervais-Daigneault a inscrit deux des trois buts de son équipe en fin de semaine, ses 10e et 11e, dont un en supériorité numérique. L’autre filet appartient au Valdorien Émile Lauzon (9e), lui aussi marqué en avantage numérique.

Thommy Monette a réussi 36 arrêts samedi, dans la défaite de 5-1, alors que Kevyn Brassard a repoussé 30 rondelles dans le revers de 8-2 dimanche.

Bâtir pour les séries

Avec seulement 21 points (6-22-6) en 34 parties, les Forestiers occupent toujours le dernier rang du classement général. Ils affronteront Magog (21-6-6) deux fois, les Phénix du Collège Esther-Blondin (14-14-5) trois fois et les Vikings de Saint-Eustache (21-9-1).

«Il nous reste encore six parties à jouer cette saison. On veut être prêts et en santé pour les séries. On ne lâche pas. Je n’ai jamais abandonné. Ce n’est pas mon genre. On grandit dans l’adversité», a indiqué Stéphane Madore.

Un match à La Sarre samedi

Les Forestiers recevront les puissants Cantonniers de Magog (21-6-6), qui occupent la tête du classement général, samedi et dimanche. Le match de samedi sera exceptionnellement disputé à l’Aréna Nicol Auto de La Sarre (19h). Le capitaine Zacharie Labrie ainsi que les défenseurs Davely Fortin et Eliott Boulanger proviennent d’Abitibi-Ouest. De plus, la présentation de ce match coïncide avec la tenue du Festival pré-novice. Dimanche (13h30), le match sera disputé au Complexe sportif Desjardins d’Amos.

Trois absents à Gatineau

Les Forestiers étaient privés des services de leur capitaine Zacharie Labrie, toujours blessé, lui qui n’a joué que 20 parties cette saison. Sammy Lavoie, qui s’est blessé le week-end dernier à Amos, et Mathias Weistche, qui a purgé une suspension de deux parties, manquaient aussi à l’appel. Les attaquants Mickael Hébert, des Citadelles midget Espoir de Rouyn-Noranda, et Charles Désilets, des As midget BB de Rouyn-Noranda, ont été appelés en renfort.